Actions éducatives, formation et diffusion

Collège au cinéma

2018-2019

La programmation commune à tous les niveaux propose cette année trois films autour du double :
Que ce soit dans le cadre d’une méprise, d’un récit fantastique ou d’un jeu, le double est un motif qui permet aux cinéastes de déployer leur talent dans des registres très différents : policier avec La Mort aux trousses, fantastique avec Phantom Boy et réaliste avec Tomboy.

//TRIMESTRE 1//
Phantom Boy
Réalisé par Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli
France, Belgique, 2015, 1h24
Distributeur : Diaphana Distribution
Visa 129 783

La Mort aux trousses
Réalisé par Alfred Hitchcock
Titre original : North by Northwest
États-Unis, 1959, 2h16
Distributeur : Warner Bros. France
Visa 22 604

//TRIMESTRE 2//
Les élèves et les enseignants inscrits verront 2 films au Festival Ciné Junior (13 au 26 février 2019) ou au Festival de Films de Femmes de Créteil (22 au 31 mars 2019)

//TRIMESTRE 3//
Tomboy
Réalisé par Céline Sciamma
France, 2011, 1h22
Distributeur : Pyramide Distribution
Visa 127 047

Les inscriptions 2018-2019 sont closes.

Editions Passées

//2017-2018//
Thématique : L’ETRANGER
Gente de Bien de Franco Lolli (Colombie, France, 2015, 1h27)
Le Havre d’Aki Kaurismaki (Finlande, France, Allemagne, 2011, 1h33)
Adama de Simon Rouby (France, 2015, 1h22)

//2016-2017//
Thématique : UN AIR DE FAMILLE
Le Gamin au vélo de Jean-Pierre et Luc Dardenne (France, 2011, 1h24)
Couleur de peau : miel de Jung Sik-Jun et Laurent Boileau (Belgique, France, 2012, h15)
Fantastic Mr. Fox de Wes Anderson (USA, 2009, 1h23)
Mud de Jeff Nichols (USA, 2012, 2h10)

//2015-16//
Thématique : JUSTICE !
Du Silence et des Ombres de Robert Mulligan (USA, 1962, 2h09)
Hors Jeu de Jafar Panahi (Iran, 2006, 1h28)
Le Petit Criminel de Jacques Doillon (France, 1990, 1h36)

//2014-2015//
Thématique : SAUVAGES ?
Les Géants de Bouli Lanners (Belgique, France, Luxembourg, 2011, 1h24)
Alamar de Pedro Gonzalez-Rubio (Mexique, 2009, 1h10)
L’Enfant sauvage de François Truffaut (France, 1969, 1h30)
Les Enfants loups de Mamoru Hosoda (Japon, 2012, 1h57)

//2013-2014//
Rumba de Dominique Abel, Fiona Gordon, Bruno Romy (Belgique, France, 2008, 1h17)
Chantons sous la pluie de Gene Kelly et Stanley Donen (USA, 1952, 1h43)
Tomboy de Céline Sciamma (France, 2011, 1h22)

//2012-2013//
Muksin de Yasmin Ahmad (Malaisie, 2007, 1h34)
Stella de Sylvie Verheyde (France, 2008, 1h43)
Les Raisins de la colère de John Ford (États-Unis, 1939, 2h03)
Les Citronniers de Etz Limon (Allemagne, France, Israël, 2008, 1h46)
Le Tombeau des lucioles de Isao Takahata (Japon,1987,1h28)

2011-2012
Bashu, le petit étranger de Bahram Beyzaie (Iran, 1986, 2h)
Les Temps modernes de Charlie Chaplin (États-Unis, 1936, 1h23)
La Pivellina de Tizza Covi, Rainer Frimmel (Autriche, Italie, 2009, 1h40)
La Visite de la fanfare de Eran Kolirin (États-Unis, France, Israël, 1h27, 2007)
L’Apprenti de Samuel Collardey (France, 2008, 1h25)

2010-2011
Les Glaneurs et la Glaneuse d’Agnès Varda (France, 2000, 1h22)
L’Enfance nue de Maurice Pialat (France, ,1969, 1h22)
L’Argent de la vieille de Luigi Comencini (Italie, 1977, 1h56)
Sa Majesté des mouches de Peter Brooks (Grande-Bretagne, 1963, 1h32)
Princesse Mononoké de Hayao Miyazaki (Japon, 1997, 2h15)

2009-2010
Abouna de Mahamat Saleh Haroun (Tchad, 2003, 1h21)
Le Garçon qui ne voulait plus parler de Ben Sombogaart (Pays-Bas, 1995, 1h48)
Mon Oncle de Jacques Tati (France, 1958, 1h47)
Persepolis de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud (France, 2007, 1h35)
Cria Cuervos de Carlos Saura (Espagne, 1976, 1h52)
La Planète des singes de Franklin J. Schaffner (États-Unis, 1968, 1h52)

2008-2009
Kes de Ken Loach (Grande-Bretagne,1970, 2h)
O’Brother de Joel et Ethan Coen (États-Unis, 1999, 1h45)
Les 400 coups de François Truffaut (France,1959, 1h33)
L’Esquive de Abdellatif Kechiche (France, 2004, 1h59)
Tex Avery Follies (États-Unis, 1964)

2007-2008
Chantons sous la pluie de Stanley Donen (États-Unis, 1h40, 1952)
L’Enfant sauvage de François Truffaut (France,1970, 1h24)
Un Jour sans fin de Harold Ramis (États-Unis, 1h41, 1993)
En matière d’animation
Père et fille / Au premier dimanche d’août /Le Portefeuille / Harvie Krumpet / Histoire tragique avec fin heureuse / Un jour un homme achète une maison
Courts de Cinéma
Copy Shop / Walking on the Wild Side / A tes amours / Solène change de tête /Les Astres

2006-2007
L’Ile de Black Mor de Jean-François Laguinie (France, 2003, 1h25)
Good Bye Lenin de Wolfang Becker (Allemagne, 2002, 1h58)
La Mort aux trousses de Alfred Hitchcock (États-Unis, 1959, 2h16)
Les Glaneurs et la Glaneuse d’Agnès Varda (France, 2000, 1h22)

2005-2006
Le Tombeau des lucioles de Isao Takahata (Japon,1987,1h28)
Chat noir, Chat blanc de Emir Kusturica (Yougoslavie, 1998, 2h03)
Les Temps modernes de Charlie Chaplin (États-Unis, 1936, 1h23)

2004-2005
Yaaba de Idrissa Ouedraogo (Burkina Faso, France, 1h30, 1989)
Promesses de B.Z. Goldberg (États-Unis, Israël, Palestine, 2001, 1h46)
L’Opérateur de Buster Keaton (États-Unis, 1928, 1h06)
Samia de Philippe Faucon (France, 1h13, 2000)

2003-2004
Princesse Mononoké de Hayao Miyazaki (Japon, 1997, 2h15)
Miracle en Alabama de Arthur Penn (États-Unis, 1962, 1h46)
Himalaya, l’enfance d’un chef de Eric Valli (France, 1999, 1h44)
No Man’s Land de Danis Tanovic (Belgique, France, Italie, 2001, 1h38)

2002-2003
Les 400 coups de François Truffaut (France,1959, 1h33)
L’Enfant noir de Laurent Chevallier (France, Guinée, 1995, 1h32)
Le Regard des autres Yiri Kan / Le Chien de M.Michel / Le Voyageur noir / Zohra à la plage / Sortie de bain

INSCRIPTION COLLEGE AU CINEMA 2019-2020

Les inscriptions au dispositif Collège au cinéma 2019-2020 sont ouvertes.
Les candidatures sont à transmettre au plus tard le LUNDI 3 JUIN 2019 à :
Mathilde Pinçon
collegeaucinema chez cinemapublic.org

Présentation du dispositif

Le dispositif national Collège au cinéma a été initié en 1989 par le Ministère de la Culture et de la Communication et le Ministère de l’Education nationale.

L’association Cinéma Public est missionnée depuis mai 2002 par le Conseil général du Val-de-Marne pour la mise en place et la coordination du dispositif Collège au cinéma dans son département.

Particularité du Val-de-Marne, le dispositif s’intègre dans les actions cinématographiques déjà en place dans le département, et tout particulièrement au Festival International de Films de Femmes de Créteil et au Festival Ciné Junior. En plus des 3 films proposés par le Centre National de la Cinématographie, les classes participent à l’un des festivals partenaires.

Le dispositif repose sur le volontariat des chefs d’établissement et des équipes enseignantes ; il s’inscrit dans le temps et le calendrier scolaires et fait partie intégrante du volet d’éducation artistique et culturelle du projet d’établissement. Les équipes pédagogiques veillent à établir des liens constructifs et réciproques entre le dispositif et les disciplines scolaires représentées, en évitant l’instrumentalisation de part et d’autre.

Les enseignants inscrits au dispositif bénéficient d’une formation de 3 jours. Ce stage de formation est organisé dans le cadre du Plan Académique de Formation et sa mise en œuvre est confiée à l’Association Cinéma Public en partenariat avec le Rectorat de Créteil.

Collège au cinéma est une initiative du Conseil général du Val-de-Marne, menée en partenariat avec le Centre National de la Cinématographie, la DRAC Ile-de-France, le Rectorat de Créteil, l’Inspection Académique du Val-de-Marne, les salles de cinéma publiques et collèges volontaires du département.

L’accompagnement

>> La formation des enseignants
Chaque année, les enseignants inscrits au dispositif sont invités à participer au stage de formation « Collège au cinéma en Val-de-Marne » qui propose pendant 3 jours une approche théorique et pratique du cinéma.

Cette année, le stage se déroulera les 6, 8 et 9 novembre 2018 à Vitry-sur-Seine dans 4 lieux partenaires : les 3 Cinés Robespierre, l’Exploradôme, La Briqueterie, le MAC/VAL.

Les pré-visionnages enseignants
Chaque année, les enseignants sont invités à voir ou revoir les films CNC au programme en préalable aux projections avec la classe. Ces projections sont suivies de l’intervention d’un professionnel, enseignant, critique ou encore ayant participé à la fabrication du film. Sont notamment intervenus lors de ces séances : Charlotte Garson (critique), Claire Childéric (chef opératrice), Mathieu Demy (comédien), Catherine Paillé (scénariste), Karim Canama (directeur de production), Jean-Michel Frodon (critique), Frédéric Bas (enseignant), Eugénio Renzi (critique), Zacharie Chasseriaud (comédien), Yann Dedet (monteur), Jean Denizot (réalisateur), Laurent Boileau (réalisateur)...

Les interventions en classe
Chaque nouvelle classe inscrite accueille un professionnel du cinéma pendant 2 heures consécutives à deux reprises pendant l’année. C’est au professeur de contacter l’intervenant afin de décider de la date de l’intervention et de préciser son contenu.

>> L’évaluation du dispositif
Tous les ans, un bilan a lieu en fin d’année pour évaluer le fonctionnement du dispositif. Afin de préparer ce bilan, nous demandons aux enseignants de remplir des carnets de bord sur les films programmés.

Informations pratiques

Pour toute information, vous pouvez contacter Mathilde Pinçon au 01 42 26 03 14 ou à collegeaucinema chez cinemapublic.org

Cartes de réduction
_Une carte de réduction est proposée à chaque élève et à chaque enseignant participant au dispositif. Cette carte est personnelle et nominative, valable une année dans tous les cinémas partenaires du dispositif, pour un tarif variant entre 2 € et 2,75 €.

Inscriptions 2018-19
_Les inscriptions sont closes.

Maternelle et cinéma

Présentation du dispositif

Maternelle et cinéma est un dispositif expérimental, conçu par l’association nationale Les enfants de cinéma qui s’adresse aux enseignants volontaires des classes de petite, moyenne et grande section.

En Val-de-Marne, Maternelle et cinéma est coordonné par les cinémas La Lucarne (Créteil), le Kosmos (Fontenay-sous-Bois) et l’association Cinéma Public.

//PROGRAMMATION 2019//
Trois films dans l’année, en salles de cinéma :

*Monsieur et Monsieur*
> Programme de 3 courts métrages tchèques, 2006
Détails ici

*Drôles de planètes*
> Crée par Cinéma Public dans le cadre du Festival Ciné Junior 2019
Programme exclusif de 6 courts métrages

*Komaneko le petit chat curieux*
> Programme de 5 courts métrages réalisés par Tsuneo Goda, 2009

Les salles
Le Forum (Boissy-Saint-Léger)
La Pléiade (Cachan)
Le Studio 66 (Champigny-sur-Marne) qui participera pour la 1ère année.
La Lucarne (Créteil)
Les Palais (Créteil)
Le Kosmos (Fontenay-sous-Bois)
Le Royal Palace (Nogent-sur-Marne)
Le Lido (Saint-Maur-des-Fossés)
Espace Jean-Marie Poirier (Sucy-en-Brie)
Le Luxy (Ivry-sur-Seine)
Les 3 Robespierre (Vitry-sur-Seine)
Le Vincennes (Vincennes)

Chaque salle s’engage à accueillir trois classes : 1 de petite section, 1 de moyenne section, 1 de grande section.

L’accompagnement

Une pré-projection et une formation pour les enseignants sont proposées lors d’une matinée commune à tous les participant-es.
Cette année, cela s’est déroulé au cinéma Le Kosmos (Fontenay-sous-Bois) le 15 décembre 2018.

Chacun de ces programmes de courts métrages est complété par un dossier pédagogique qui permettra d’accompagner au mieux les élèves. Cinéma Public veille à ce que ces dossiers soient adaptés à des enseignants de maternelle et met l’accent sur des activités sensorielles prolongeant la séance en classe.

Les enseignants pourront également trouver des ressources sur la plateforme numérique d’école et cinéma « Nanouk » (http://www.enfants-de-cinema.com/maternelle/Maternelle_et_cinema/Page_accueil_2.html).
Pour le programme Drôles de planètes conçu par l’association Cinéma Public, le dossier pédagogique est en cours de rédaction et sera disponible sur ce site prochainement.

Les classes de moyenne et grande section bénéficieront d’un atelier en classe sur le cinéma afin de faire le lien avec le 3ème film du programme.

Actions culturelles

Atelier Danse et Sérigraphie à la Fondation Vallée

Cinéma Public et la Fondation Vallée de Gentilly ont collaboré entre octobre 2018 et mars 2019 autour d’un atelier alliant cinéma, danse et sérigraphie.

La danseuse Christina Towle et l’artiste Billy ont accompagné neuf jeunes patients de la structure dans leur découverte du court métrage par le biais d’autres formes artistiques.

L’atelier a permis d’éveiller la curiosité des enfants et d’épanouir leur sensibilité cinématographique en leur faisant découvrir des films singuliers. Ce projet pluridisciplinaire autour de l’image a été articulé autour de la découverte et la pratique de la danse et de la sérigraphie. Les enfants participants à l’atelier, pour qui l’expression verbale est parfois difficile, ont pu rencontrer les films et communiquer leurs émotions ressenties face à eux grâce à la médiation avec ces deux autres formes artistiques.

Après avoir découvert assisté à une projection de quatre courts métrages, les enfants en ont choisi deux, autour desquels s’est déployé le projet : Lunette de Phoebe Warries et Hometown de Kaori Onishi.

Ils ont ensuite participé à cinq séances de danse accompagnés par la danseuse Christina Towle. Dans leur parcours chorégraphique travers la danse, le corps, l’espace et l’imaginaire, les enfants ont investi physiquement les films Hometown et Lunette. En s’inspirant du graphisme, des textures, des objets et des personnages des films, ils les ont réinventés en dansant. Dans Hometown, ils ont exploré l’élément de l’eau et de la rivière, la fluidité et la légèreté, pour traduire corporellement un travelling chorégraphique. En résonance avec le film Lunette, ils ont exploré un corps lourd et en résistance. Ils se sont mis dans la peau du personnage principal, le renard, dans sa quête de transformation de la lune en soleil.

Initiés par l’artiste Billy, les participants ont ensuite découvert la sérigraphie, technique d’impression manuelle artisanale. Ils ont dessiné et réalisé en collectif des œuvres reprenant des motifs présents dans les deux films sélectionnés.

Un restitution présentant les productions des participants aura lieu fin mars à la Fondation Vallée en présence des parents.

Projet soutenu par la DRAC Ile-de-France

Journées de formation

2018 : Initiation à la Table MashUp

La MashUp Table est un outil pratique d’éducation à l’image qui impacte les pratiques des éducateurs et ouvre des possibilités d’ateliers infinies pour tous les publics.

L’usage avant la technique
Interface d’un nouveau genre, la surface réactive de la table MashUp restaure la dimension tangible du montage audiovisuel, dimension perdue depuis l’avènement du virtuel. Il ne s’agit plus, pour l’utilisateur, d’interagir avec un ordinateur, à l’aide du couple clavier/souris, mais de manipuler physiquement des objets du monde réel, des cartes en l’occurrence, et de laisser les mains et la matière guider la pensée créatrice.

Un outil de montage
Cette « table de montage », au sens premier du terme, permet de mixer en direct des extrait vidéos,
des musiques, des bruitages... et même d’enregistrer des doublages voix, le tout par le biais de simples cartes et d’un micro ! Toutes ces opérations sont immédiates et le film obtenu est restituable dans l’instant. Les ateliers sont un vrai moment collaboratif, ludique et l’apprentissage n’en est que plus aisé. La MashUp Table permet ainsi de relier un fond visuel et sonore (donc le vôtre par exemple) à un public. Tant et si bien que de nouveaux usages sont apparus, notamment en médiathèque ou dans les écoles.

Plus d’informations :
www.mashuptable.fr / facebook.com/MashupTable

Déroulé de la journée de formation

Formation à destination des programmateurs
Jeudi 4 octobre 2018 – Centre des Bords de Marne, Le Perreux-sur-Marne

9h : Accueil café

9h30 – 12h30 : Prise en main de la MashUp Table
Explication rapide sur le fonctionnement et le montage
Apprentissage du logiciel
Tests en équipe
Histoire rapide du Mashup

12h30 – 13h30 : Déjeuner libre

13h30 – 16h30 : Pédagogies et techniques d’ateliers
Gestion du temps d’un atelier
Créer son atelier
Tests en équipe
Aperçu rapide du droit d’auteur et du Mashup

L’intervenant

Pierre-Alexandre Vigor est co-fondateur de la société Mashup Studio. Ancien journaliste et professeur d’histoire-géo, c’est un curieux enthousiaste qui a toujours gardé un pied dans le monde du jeu et des jouets.

Informations pratiques

Jour de la formation :
Le jeudi 4 octobre 2018, de 9h à 16h30

Lieu de la formation :
Centre des Bords de Marne
2 rue de la Prairie
94170 Le Perreux-sur-Marne

Comment s’y rendre ?

Depuis Paris :
- En transports en commun : RER A arrêt Neuilly-Plaisance, puis bus 114 arrêt Bords de Marne (ou à pied : compter 10 minutes depuis le RER)
- Par la route : prendre la A4 en direction de Reims, sortir à Champigny/Bry-sur-Marne. Au rond-point suivant, à gauche, puis, après avoir franchi le Pont de Bry prendre à droite l’avenue du Maréchal Joffre jusqu’au Centre des Bords de Marne.

Prise en charge financière :

Formation prise en charge par Cinéma Public pour les salles du réseau val-de-marnais et du collectif Ciné Junior
Participation de 30 euros pour tout autre participant hors réseau.

Inscriptions :

Nombre de places limité (12 participants). Inscriptions par ordre d’arrivée jusqu’au 30 septembre.
S’adresser à Cécile Morin – presse chez cinemapublic.org – 01 42 26 02 06

2018 : La question des films jeune public dits "difficiles"

Aujourd’hui les salles de cinéma et autres lieux de diffusion ont un rôle fondamental : celui de donner aux jeunes spectateurs des outils d’analyse indispensables à l’acquisition d’un regard critique. En proposant des films exigeants, parfois considérés comme « difficiles » de par les thématiques abordées, les prescripteurs (programmateurs, enseignants, …) peuvent être confrontés à des difficultés pour accompagner ces œuvres, pourtant essentielles dans la construction et l’émancipation des jeunes générations.

Pour faire avancer la réflexion et avant de partager une séance in vivo avec une classe de collégiens, Claudine Le Pallec Marand s’est appuyée sur des exemples récents de films jeune public ainsi que des films inscrits dans les dispositifs d’éducation à l’image, parmi lesquels :

Demain et tous les autres jours (Noémie Lvovsky / Fiction / France / 2017)
I’m not a Witch (Rungano Nyoni / Fiction / Royaume-Uni, France, Zambie / 2017)
La Barbe à papa / Paper Moon (Peter Bogdanovich / Fiction / Etats-Unis / 1973)
Ma vie de courgette (Claude Barras / Animation / France / 2015)
Tomboy (Céline Sciamma / Fiction / France / 2011)

Déroulé de la journée de formation

Formation à destination des programmateurs
Mardi 29 mai 2018 – 3 Cinés Robespierre, Vitry-sur-Seine

Intervention de Claudine Le Pallec Marand : Qu’est-ce qu’un film « difficile » ?
Est-ce une œuvre qui effraie du fait des ombres de son scénario (par exemple, les évocations de la mort, de la maladie mentale…), de l’audace de sa forme (d’inspiration documentaire ou expérimentale) ou de l’actualité de son sujet (le racisme, l’homophobie, la misère économique…) ? Comment mieux comprendre les sentiments qui submergent les spectateurs en faisant appel aux outils propres au cinéma ?

Séance in vivo : Comment mener un débat autour d’un sujet sensible avec des (pré)adolescents ?
Projection du film I’m not a Witch de Rungano Nyoni partagée avec des collégiens de Vitry-sur-Seine. La séance sera suivie d’un débat avec la classe mené par Claudine Le Pallec Marrand puis d’un retour sur ces échanges.

L’intervenante

Claudine Le Pallec Marand est une universitaire, chargée de cours en esthétique et en histoire du cinéma (Paris 8 Saint-Denis) et en atelier pratique d’écriture (Paris 3 Sorbonne Nouvelle). Elle est également programmatrice de cinéma, formatrice pour les enseignements des dispositifs nationaux de cinéma (École et cinéma, Collège au cinéma et Lycéens et Apprentis au cinéma) et animatrice de ciné-club (93 : Aubervilliers, La Courneuve – 94 : Kremlin-Bicêtre, Vitry-sur-Seine – 95 : Les Ulis). Dans le cadre du Festival Ciné Junior, elle accompagne chaque année une classe jury dans son parcours de découverte des longs métrages en compétition.

2017 : Formation sur le transport dématérialisé des films

La demie journée de formation organisée sur la dématérialisation se tient le mercredi 29 novembre 2017 de 9h30 à 12h30 au cinéma Le Kosmos à Fontenay-sous-Bois. Elle est animée par Laurent Callonnec, adjoint technique et administratif du Cinéma L’Ecran de Saint-Denis (93).

Cette formation vise à appréhender les enjeux et techniques du transport dématérialisé des films.

Qu’en est-il du contexte technique de base nécessaire à la mise en place de la dématérialisation :
- Réseaux informatique local et internet
- Exposé des propositions de prestataires en transport dématérialisé et perspectives futures de développement dans ce domaine
- Transformations pratiques et économiques qu’entraine le passage à ce type de transport dans une salle de cinéma

2016 : Formation aux outils numériques utiles à l’action culturelle en salles de cinéma

Cette formation, organisée par l’association Cinéma Public, destinée aux professionnels des salles de cinéma s’est tenue les jeudi 8 et vendredi 9 septembre 2016 à l’Espace municipal Jean Vilar d’Arcueil. Elle a été menée par Laurent Callonnec.

Pour qui et pourquoi cette offre de formation :

L’action culturelle est une mission incontournable des salles de cinéma de proximité, pour se démarquer des autres propositions d’accès au cinéma (les cinémas de proximité se retrouvant en concurrence avec les pratiques domestiques et l’offre des lieux multiplexes). En effet, tout ce qui contribue à impliquer le spectateur au-delà du simple visionnement du film est recherché par ces salles, de sorte à fidéliser ou diversifier les publics (du cinéphile assidu au spectateur occasionnel, du jeune - voire très jeune - public aux seniors).

Il s’agit aussi, pour ces lieux, de pouvoir accompagner des films art-et-essai, fragiles par le manque de moyens du distributeur, ou par leur caractère formel inhabituel, ou bien encore par l’absence de relais média, et qui, de ce fait, se retrouvent avec un faible potentiel commercial.
C’est encore important dans l’accomplissement de leur mission dʼéducation à lʼimage (dispositifs nationaux dʼéducation artistique au cinéma, pendant et hors le temps scolaire, ainsi que des séances scolaires à la demande des enseignants), pour favoriser l’analyse filmique et apporter des compléments d’information au sujet du film.

Les outils numériques d’accompagnement de la projection du film sont devenus un support indispensable de l’action culturelle des salles, qu’il s’agisse de la création de DCP "Maison", ou bien de la diffusion de contenus alternatifs. Lʼéquipement numérique ouvre le domaine de la diffusion cinématographique, et celle de lʼéducation artistique au cinéma, aux « autres images », audiovisuelles et multimédia.

Grâce à la faculté de projeter tout type de source audiovisuelle (avec une souplesse de lecture : ralentit, arrêt sur image, zoom...), facilitée par l’usage du "scaler" et l’accès aux ressources techniques d’internet, lʼéquipement numérique des salles permet, par exemple, de projeter des extraits du film pour l’analyse de celui-ci, ou bien de présenter un documentaire en complément du film présenté, de projeter en direct l’intervention d’une personne ne pouvant être présente physiquement et de mettre en œuvre un échange à distance, entre cette personne et les spectateurs.

Diffusion de programmes

Drôles de planètes

A partir de 3 ans (conseillé pour les crèches et maternelles)
Animation - Durée du programme : 32 minutes

Programmation

Pour toute projection commerciale ou non-commerciale
> nous contacter !

Détail pour la billetterie

Numéro de distributeur de Cinéma Public : 09668
Nom du programme : CINE JUNIOR 2019 DROLES DE PLANETES
Numéro de visa du programme : 2019000616

Documents utiles

Sont disponibles en téléchargement ci-dessous :
- le communiqué de presse
- le dossier pédagogique
- les visuels HD

Descriptif du programme

Sur ces planètes lointaines, on trouve tout et son contraire. Des paysages s’inventent, des mondes se bâtissent, jour et nuit s’entremêlent pour des cohabitations poétiques et fantastiques !

Lunette
Phoebe Warries / Grande-Bretagne / 2016 / 4 min / sans dialogues
Un loup traverse des paysages pour mener à bien une mission particulière.

Domino
Žofie Zajíckova / République tchèque / 2010 / 9 min / sans dialogues
Sur une planète faite en dominos, un garçon et une fille se rencontrent.

Hometown
Kaori Onishi / Japon / 2014 / 4 min / VO
Des paysages rêvés se créent peu à peu en musique.

La Théorie du coucher du soleil
Roman Sokolov / Russie / 2017 / 9 min / sans dialogues
Au milieu de la nuit, un bonhomme pénètre dans la forêt enneigée. Il doit s’assurer que le jour se lève à l’heure.

L’Heure des chauve-souris
Elena Walf / Allemagne / 2015 / 4 min / sans dialogues
La nuit tombe sur la ferme et la chauve-souris se réveille.
À cette heure-ci, il n’y a plus grand monde pour lui tenir compagnie...

Le Jour de congés de Monsieur Nuit
Ignas Meilunas / Lituanie / 2016 / 2 min / sans dialogues
Monsieur Nuit joue à cache-cache avec le jour.

Créatures fantastiques

A partir de 3 ans (conseillé pour les crèches et maternelles)
Animation - Durée du programme : 31 minutes

Programmation

Pour toute projection commerciale ou non-commerciale
> nous contacter !

Détail pour la billetterie

Numéro de distributeur de Cinéma Public : 09668
Nom du programme : CINE JUNIOR 2019 CREATURES FANTASTIQUES
Numéro de visa du programme : 2019000623

Documents utiles

Sont disponibles en téléchargement ci-dessous :
- le communiqué de presse
- le dossier pédagogique
- les visuels HD

Descriptif du programme

Ouvrons l’œil... Des petits êtres venus d’ailleurs pourraient bien se cacher sur de curieuses planètes ou même... au fond du jardin !

Les Enfants dans la lune
Ursula Ulmi / Suisse / 2008 / 5 min
Un groupe d’enfants dort profondément sur la lune. Une nuit, ils se réveillent...

Viivi et Leevi - l’extraterrestre
Tuula Pukkila / Finlande / 1997 / 6 min
Leevi déploie sa longue-vue pour observer les étoiles.
Tandis qu’il s’endort, une soucoupe volante atterrit dans le jardin...

Le Chien de la lune
Mathieu Guimond / Canada / 2017 / 3 min
Alors que la nuit disparaît, quelque chose se passe dans les bois...

HopFrog
Leonid Shmelkov / Russie / 2012 / 5 min
Histoires de bonds, de rebonds et de rebondissements...

L’enfant qui voulait voler
Felicitas Heidenreich, Daniel Hoffmann & Nina Pfeifenberger Allemagne / 2005 / 5 min
Une petite fille cherche à voler par tous les moyens, mais son père ne l’entend pas de cette oreille.

For Stars
Anastasia Melikhova / Russie / 2013 / 2 min
Un bûcheron en plein travail réveille la créature de la forêt...

Le Premier Coup de tonnerre
Anastasia Melikhova / Russie / 2017 / 5 min
Un petit être s’élance vers un univers plein de beauté et d’aventures, dans une fantaisie musicale sur l’arrivée du printemps.

Top