Festival Ciné Junior : Édition 1997

Présentation

7e édition : du 22 janvier au 4 février 1997

Les lieux :
Le festival est décentralisé sur 16 villes et 17 salles du département :
Ablon-sur-Seine : Centre Culturel d’Ablon, en collaboration avec le Service Culturel de Villeneuve-le-Roi
Arcueil : Espace Jean Vilar
Boissy-Saint-Léger : Cinéma Le Forum
Bonneuil-sur-Marne : Salle Gérard Philipe
Champigny-sur-Marne : Centre Culturel Gérard Philipe
Choisy-le-Roi : Théâtre Paul Eluard
Créteil : Cinéma La Lucarne et Cinémas du Palais
Fontenay-sous-Bois : Cinéma Le Kosmos
L’Haÿ-les-Roses, Cinéma La Tournelle
Ivry-sur-Seine : Cinéma Le Luxy
Le Perreux-sur-Marne : Centre des Bords de Marne
Orly : Centre Culturel Aragon / Triolet
Sucy-en-Brie : Salle des Fêtes
Villejuif : Théâtre Romain Rolland
Viltry-sur-Seine : Cinémas 3 Robespierre et Théâtre Jean Vilar

Objet :
Permettre aux enfants du Val-de-Marne de découvrir des films français et étrangers de qualité inédits ou œuvres plus anciennes dont les cinémas ne peuvent plus disposer facilement). Aider concrètement la diffusion de films destinés au jeune public, notamment dans les salles municipales et associatives du département.

La Programmation :
Le collectif "Ciné Junior 94" a procédé à la sélection des 8 films de long métrage inédits en compétition et des programmes montrés dans les autres sections du festival. Ce travail est mené tout au long de l’année qui précède chaque édition du festival. Tous les films sont montrés dans leur version originale, sous-titrés en français pour les films non-francophones.

Le Jury :
Le jury, présidé par le réalisateur malien Cheik Oumar Sissoko est composé des personnalités suivantes : Fanny Bastien, comédienne, Maryam Ashrafi, monteuse et productrice exécutive iranienne, Pascale Poussin, journaliste à Télérama Junior, Michèle Laurent-Voiron, conseillère technique à l’Action Culturelle de l’Académie de Créteil.

Les Projections :
Elles sont organisées en journée, en ce qui concerne les séances destinées aux écoles et aux centres de loisirs. Des séances en soirée et le week-end s’adressent au public familial. Certaines séances seront suivies de débats organisés à l’initiative des responsables des salles, en présence de réalisateurs ou autres personnalités du cinéma.

Les tarifs :
Chaque salle participante s’engage à appliquer des tarifs préférentiels pour tous les publics. Les catalogues sont remis gratuitement aux participants. Un dossier est établi sur chaque film et mis à disposition des enseignants et autres personnes intéressées.

Top